Suis-je universaliste ou bien racialiste?

Le racialisme et l’universalisme, deux termes qui depuis quelques années deviennent de plus en plus dominants dans les médias et sur les réseaux sociaux. C’est le cas en France, mais aussi aux Etats-Unis où le débat est sensiblement le même, avec l’universalisme qui prendra davantage le nom de patriotisme. Souvent, on choisira de se déclarer d’un camp ou de l’autre, deux extrêmes, pour tirer le débat public dans la direction qui nous semble la bonne. Pourtant, faire l’effort de se situer concrètement sur cet axe, semble salutaire pour avoir une idée concrète de la vision politique qu’il faudrait porter. Faut-il[…]

Lire l'article

Billet du 26/06/2021 – Le rêve identitaire (I)

La logique identitaire ne doit pas être un retour en arrière mais un bond en avant. Certes, le rêve identitaire a toujours une part de nostalgie. Mais c’est surtout sortir de la société multiethnique qui ne raconte rien, qui nous appauvrit en promouvant ce qu’il y a de commun entre des groupes d’individus qui n’ont rien en commun, et renouer avec la société européenne qui nourrit cet imaginaire très riche qui fut le nôtre. C’est seulement à partir de cet imaginaire, que nous pouvons redevenir élitistes et aller de l’avant. Avoir des enfants qui rêvent d’espace et de grandes civilisations[…]

Lire l'article

Billet du 23/04/2021 – L’universalisme, simple bras armé de l’Etat

L’universalisme n’est que le bras idéologique de l’État. Un État qui a tous les droits, y compris celui de remplacer le peuple. J’ai longtemps cru que c’était une guerre contre le concept d’identité. Mais ce n’est pas ça. Pourquoi l’idée de “tenaille identitaire”? Les immigrés inassimilables et identitaires de droite n’ont à priori rien en commun… sinon qu’ils remettent tous deux en question l’autorité de l’État. Défendre son identité en 2021, c’est remettre en question la légitimité de l’État qui importe et naturalise tout ce qu’il peut. C’est en ça que l’universalisme est le bras idéologique de l’État. Il est[…]

Lire l'article

Billet du 22/04/2021 – La distance géographique et la dispersion des familles, causes de la baisse de la natalité

C’est la distance géographique qui a détruit la cellule familiale et la natalité française, bien plus que tout le progressisme des cinquante dernières années. Il est bien plus dur d’élever des enfants quand vous êtes isolés, sans famille proche. C’est ce qui permet aussi de passer d’un enfant à trois voir quatre. Faire garder des enfants est devenu hors de prix. C’est papy et mamie qui sont le réacteur nucléaire de la natalité. Sans compter les frères et soeurs qui ne peuvent plus se soutenir entre eux car ils sont tout simplement désormais dans des pays différents. Faire trois heures[…]

Lire l'article

Billet du 21/04/2021 – L’hétérogénéité dans la tempête

Il y a des gens qui pensent que différentes cultures peuvent s’entendre sur un même sol tant qu’il y a des perspectives économiques. De fait, oui. Lorsqu’il pleut de l’argent, c’est toujours plus facile. Mais toutes ces personnes oublient souvent d’anticiper le jour où les perspectives économiques se tarissent.   Il y a toujours cette tentation de rendre la société plus hétérogène lors d’une période de prospérité. Ça ne semble pas être un soucis. Puis l’intempérie finit par arriver… Et les vrais problèmes commencent.   C’est assez similaire à une jeune entreprise. Au début, tout le monde est cool. L’entente[…]

Lire l'article

Ordinateur quantique : le Français Pasqal fait le pari de tenir tête aux Américains (Le Monde)

Georges-Olivier Reymond, président cofondateur de Pasqal, se prépare à annoncer, d’ici une quinzaine de jours, une levée de fonds « à deux chiffres », en millions, selon une source proche. Un record pour le secteur. Pourtant, lorsqu’il a soutenu sa thèse sur ce sujet à l’Institut d’optique il y a vingt ans, il n’imaginait pas, après sa carrière d’ingénieur dans l’industrie, qu’il serait le premier Français à produire un ordinateur quantique. Créée en 2019 comme une émanation de l’Institut d’optique, et avec les conseils du physicien Alain Aspect − connu pour ses travaux sur l’intrication quantique −, la société a conçu un prototype de[…]

Lire l'article

Billet du 19/04/2021 – Le libéralisme politique

Dans le livre Capitalisme et Liberté de Milton Friedman, un point essentiel du libéralisme politique est la présence d’une diversité politique permettant aux gens de choisir où ils souhaitent vivre. La démocratie ne s’y exerce pas à travers les décisions d’un Etat tout puissant, qui uniformise tout le territoire. La démocratie n’est pas l’application féroce des opinions politiques d’une minorité, qui organise un hold-up électoral sans fin au détriment de la majorité, par la corruption des médias, des institutions, etc. Dans le libéralisme, les problèmes ne se résolvent pas par le débat. Les gens ne changent jamais d’avis de toutes[…]

Lire l'article

La France ne s’est pas construite sur le pillage des matières premières de l’Afrique

Une légende qui a été beaucoup répétée dans les médias ces dernières décennies est que l’Afrique se serait vue piller ses matières premières et que les pays occidentaux se seraient construits à partir de la colonisation de l’Afrique. Or, si ce discours semble très arrangeant pour un certain nombre d’acteurs politiques à l’agenda discutable, les faits infirment cette vision faussée de l’Histoire. Pour comprendre cela, il est nécessaire de se plonger dans l’Histoire minière de l’Europe et de sa Révolution Industrielle. L’Europe, un continent riche parsemé de mines exploitées depuis l’Antiquité Une des idées reçues les plus discutables est que[…]

Lire l'article

La suprématie des peuples de bien

Ces dernières années, l’expression de suprémacisme blanc a commencé à fleurir un peu partout pour désigner ceux désirant lutter contre la submersion migratoire et la tiers-mondisation des pays européens. Parce que l’accusation de racisme est tombée en désuétude, on accuse désormais les gens d’être des suprématistes. Cette accusation recouvre plusieurs degrés: D’abord, l’accusation de volonté d’hégémonie mondiale. Même si l’Occident ne conquiert plus de territoires depuis des siècles, il reste néanmoins cette accusation que ce serait le monde qu’il faudrait “décoloniser”, car forgé par la suprématie occidentale durant des siècles. Par exemple, les industries culturelles européennes, ayant une portée mondiale,[…]

Lire l'article