L’Occident, une civilisation centralisatrice en proie à des menaces décentralisées

La faillite inéluctable des Etats dans un monde décentralisé. Les frontières s’ouvrent, les modes d’échanges se modifient, la diversité de l’offre rencontre une diversité naissante de la demande. Après des siècles de centralisation, l’Occident découvre la décentralisation. Qu’est ce que la centralisation? C’est lorsque tous les individus sont connectés entre eux indirectement par le biais d’une entité centrale, telle qu’un État. La télévision est par exemple une entité centralisée. Qu’est ce que la décentralisation? C’est lorsque tous les individus sont interconnectés entre eux directement sans entité intermédiaire centrale. Internet est une entité décentralisée par exemple. Jusqu’alors, nous étions habitués aux[…]

Lire l'article

Ergo Proxy, le créateur imparfait, la créature obsolescente et la planification de son remplacement

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelque chose d’un peu différent de d’habitude, évoquant un peu le sujet de la science-fiction. Ergo proxy est une série animée japonaise sortie en 2006, explorant avec une profondeur assez poussée la relation entre créateurs et créatures. Dans notre monde, les humains peuvent difficilement trouver de sens à leur existence sans créateur. Visuellement intéressante malgré une narration parfois difficile, Ergo Proxy visite un autre aspect de la création, mettant en scène des créatures qui ne sont pas satisfaites du sens qu’on leur a donné, et des créateurs insatisfaits de leurs créations et déçus de[…]

Lire l'article

Comment le Japon m’a changé: de la gauche marxiste à la droite nationaliste

Encore gauchiste, je suis parti un an au Japon. Je suis revenu nationaliste. Adepte à l’époque des théories de l’extrême gauche, je suis parti sans passion particulière pour ce pays. Je suis revenu charmé par son urbanisme, son peuple et sa vision de l’avenir. Les rues étaient propres et les gens respectueux. La première chose m’ayant marquée est la propreté. A Tokyo, aucun papier ne traine par terre, pas un chewing-gum sur le trottoir, les rues semblent immaculés comme si elles venaient d’être construites quelques semaines auparavant. La criminalité était nulle. Il n’était aucunement rare de voir des gens dormir[…]

Lire l'article

Le rasoir d’Ockham: l’épée dans le pré, la sociologie et les chaines de causalité

Le rasoir d’Ockham est un principe essentiel. En quoi consiste t’il? Lorsque plusieurs explications sont possibles pour un phénomène, la plus simple sera toujours privilégiée. Qu’est ce que l’explication la plus simple? Elle est celle qui requiert le moins d’hypothèses supplémentaires pour fonctionner. Une illustration de ce principe est donnée dans le film Jeanne d’Arc de Besson. Le personnage de Jeanne trouve une épée dans un pré, et considère que cette épée est un signe, envoyé par Dieu lui même, en occultant toutes les autres hypothèses. L’hypothèse la plus simple aurait été qu’un homme eut simplement perdu son épée dans[…]

Lire l'article

Detroit: revendications sociales, changement de population et prolifération de la drogue; de “Motor City” à la ville fantôme

Detroit, la première ville moderne fantôme au monde. Autrefois ville usine blanche, maintenant ville noire gangrenée par le crack. Que s’est il passé? Une désindustrialisation en même temps qu’un changement de population majeur, et une prolifération de la drogue. Elle était surnommée « the Motor City ». Elle était le fief des plus grands constructeurs automobiles des états unis. Progressivement, la composition raciale de la ville change. En 1940, le ratio blanc/noir est de 90.7%/9.2%. En 1950, il est de 83.6%/16.2%. Les années 1960 sont un pivot pour cette ville. La drogue commence à envahir la ville. En 1967, après[…]

Lire l'article