L’asservissement par l’architecture, traduction

Il nous est souvent dit que c’est la guerre de 39-45 qui a causé la destruction de nombreux centre-villes de villes européennes. En réalité, la destruction commença bien plus tôt, dans les années 20, avec beaucoup de créations architecturales ‘progressistes’ (socialistes). Ici, la différence entre la Postdamer Platz de Berlin de 1914 et celle de 1932.

Un autre bon exemple est le Mossehaus (le bâtiment d’un journal) à Berlin. Endommagé pendant les insurrections spartakistes (communistes) en 1919, il a été reconstruit par Mendelsohn entre 1921 et 1923.

Erich Mendelsohn était un architecte particulièrement sinistre, mais les États-Unis furent relativement épargnés par ses travaux du fait de querelles modernistes. Il a en vérité construit quelque chose pour les États-Unis. Il a conçu une réplique complète de ville typique de classes laborieuses germaniques, afin d’y tester les effets des attaques au napalm, aux bombes, aux armes phosphoriques, à l’anthrax et aux gaz empoisonnés sur les architectures modernes et les populations civiles.

Une autre chose intéressante sur les photos de la Postdamer Platz: l’obsession anti-humaine, visuellement perturbante des lignes horizontales sur celles verticales. Dans la nature, les bonnes choses grandissent vers le haut tandis que les mauvaises choses grandissent sur le coté. Les lignes verticales sont un appel à l’épanouissement. Aujourd’hui, toutes les villes sont dominées par des lignes horizontales.

La biophilie (une propension humaine à aimer les formes et les choses biologiques) est la raison principale pour laquelle les premiers gratte-ciels de New York (qui sont dominés par des lignes verticales) nous font sentir bien mieux que les nouveaux gratte-ciels, dominés par des lignes horizontales.

Les meilleurs architectes d’aujourd’hui sont conscients de la nécessité de casser les lignes horizontales des bâtiments, même lorsqu’ils sont sommés de les construire.Le boulevard Baker Street de Quinlan Terry est un bon exemple: cela ressemble à plusieurs maisons différentes alors qu’il s’agit en vérité d’un gigantesque ensemble de bureaux.

Historiquement, les humains ont toujours fait l’effort de souligner l’aspect vertical des batiments car cela se conforme à notre nature. Ici des maisons d’un centre-ville du XVIe siècle, comparé à des maisons d’un centre-ville du XXIe siècle ou tout est horizontalisé. Comparez même comment les arbres ont été coupés différemment.

Cet article est une traduction du thread Twitter de @wrathofgnon.